Pour prouver mon amour et ma dévotion envers ce petit bout de bonheur à quatre pattes ; je m’engage à respecter les commandements du bon maître :

  • je l’aimerais de tout mon cœur, de toute mon âme et je ne l’abandonnerai jamais.
  • si un jour ma santé me fait défaut, je trouverais une solution stable et sereine pour mon chien.
  • J’accompagnerais mon chien du début à la fin de sa vie.
  • je jetterais ma vision anthropomorphique.
  • je respecterais ses besoins physiologiques et veillerais à son bonheur.
  • la violence ne sera jamais une solution.
  • je le grattouillerais et le chérirais chaque jour, même si je suis triste ou en colère.
  • je ne ferais jamais de différence envers lui et les autres animaux présents.
  • je lui ferais découvrir mon monde et il me fera découvrir le sien.
  • je l’éduquerais pour qu’il soit bien dans son corps comme dans son esprit.
  • je serais un modèle pour lui, je ne lui communiquerai jamais mon stress ou ma peur.
  • Je le défendrais en toute circonstance.
  • je ferais attention à ne pas craquer devant ses yeux de toutou adorable.
  • je rendrais sa vie plus heureuse comme il rendra la mienne infiniment plus belle.
  • je partagerais ma façon de penser et ma façon de l’éduquer à mes proches.
  • je respecterais les personnes qui n’aime pas les chiens.
  • je lui assurais la possibilité d’avoir des soins tout au long de sa vie.
  • je le couvrirais de câlins et de bisous.
  • je ne serais pas rancunier envers ses bêtises de chiot
  • je veillerais à ce qu’il acquiert une propreté au long terme
  • je serais entièrement responsable de mon chien et de ses actes je l’aimerais un peu, beaucoup, à la folie et pour la vie.

f3d439fee296ca70271a8e34c229d552

Méryne & Cœur Canidé

L’intervention d’un professionnel animalier dans votre vie : défaite ou début du bonheur ?

 

Demander l’intervention d’un éducateur/éducatrice canine n’est pas une défaite.

Il est parfois psychologiquement compliqué d’avoir besoin d’un professionnel animalier pour résoudre les problèmes que l’on rencontre avec notre animal.
Et les traces du passé n’aident pas à valoriser notre travail !
Education sévère et abusive, le chien devait il y à quelques années, plus craindre ses maîtres que les respecter.
Nous avons tous entendu parler d’éducateurs et éducatrices (car oui, le fait d’être une femme dans le métier n’enlève pas la possibilité d’avoir une méthode de travail brusque et déplacé) qui avait une méthode trop physique : coup de laisse, coup de genou pour calmer..
Mais alors comment renouer un bon lien avec son chien tout en ayant confiance dans le professionnel à qui nous faisons appel ?
La communication ! Nous pouvons tous gratuitement communiquer avec un professionnel animalier : lui demander sa méthode de travail, ses prix, ou simplement lui parler à cœur ouvert.
Et ce que nous oublions souvent quand nous sommes maîtres, c’est que chacun à un rôle bien important dans l’équilibre de la famille.
Nous sommes donc avec les années, passez de :
« Mon chien à un problème » ; à « Nous avons un problème de communication au sein de la famille ».
Cette avancée dans l’éducation est lente mais ne s’essouffle pas.

Il est important de vous donner, à vous et à votre chien, la chance de mieux vous comprendre et de résoudre les conflits qui sièges chez vous.
Faire le pas vers un éducateur ou un comportementaliste est une victoire ! Vous vous renouerez naturellement avec l’environnement de l’éducation, et verrez qu’il est plaisant d’apprendre de nouvelles choses : clichés qui persistent, gestes simples pour calmer son chien..

Alors n’ayez pas peur de venir à nous. N’attendez pas que les soucis disparaissent d’eux mêmes, n’attendez pas que le comportement soit irréversible. Car oui, nous sommes des passionnés du monde canin, mais nous ne sommes pas des magiciens.
Il est malheureusement courant de voir certain(e)s éducateurs/éducatrices conseiller une euthanasie pour le chien qu’ils ont en séance. Bien que ce soit un conseil brutal, douloureux ou incompris, c’est souvent le résultat des problèmes qui durent depuis des années, et qui ont impacté et encré un chien pendant trop longtemps.

Tous chiens méritent d’être compris et d’avoir un environnement non anxiogène.

Et si vous sautiez le pas ? Mais par quel moyen ?

Il existe des moyens pour connaître le professionnel à qui l’on souhaiterait d’adresser :
Les balades éducatives ! Ouvertes à tous chiens à problèmes, elle vous permettra de vous balader avec votre chien et de communiquer avec le professionnel et les autres membres de la balade.

Avec les kilomètres, et quelques discussions, on se rend souvent compte que le chien est plus détendu, et perd de ses réflexes défensifs.
Et cela à pour origine notre action, à nous maître face à un problème comportemental venant de notre animal :
nous avons tendance face à un chien qui aboie les marcheurs, de ne plus le balader.
nous avons tendance à enfermer notre chien dans une pièce quand nous avons du monde à la maison,
nous avons tous tendance à retirer le chien et à le couper de tout stimulus pour pouvoir être serein le temps d’un repas ou d’une sortie.

Et si je vous disais que la clef de la guérison se trouvait dans l’inverse de vos actions ?
C’est là que le professionnel intervient : casser les mauvaises habitudes, les mauvais comportements que l’on à naturellement.

Demander l’intervention d’un éducateur/éducatrice canine n’est pas une défaite.
C’est une victoire pour vous et votre chien. C’est communiquer avec une personne qui ne vous jugera pas, et qui prendra le temps de vous expliquer les bons gestes à avoir.
C’est aussi pouvoir vous rapprocher enfin de votre chien, et d’apprécier les sorties avec lui, en toutes circonstances.
Sauter le pas, c’est se voir ôter le manque de confiance en soit quand on n’arrive pas à comprendre son chien.

Sauterez vous le pas ? Et pourquoi pas ?

1dc3529e3db8f65ababa6ed1aff29c80

 

Méryne Clouet. ;

Méryne&Coeur Canidé

Le collier électrique : une violence silencieuse.

Le collier électrique est l’un des produits phares d’une génération de maîtres prônant l’éducation rapide par un matériel « efficace, industriel et généralement coûteux ».
Mais est-ce réellement de l’éducation ?

Nous parlerons ici tout d’abord du collier électrique anti-aboiement électrique :
Pour commencer, voici la présentation physique d’un collier anti-aboiement :
Avec une base de nylon tressé, il ressemble à tous types de colliers.. si on fait semblant de ne pas voir le gros boitier électrique compressant la gorge du chien.
tera-m81-collier-de-dressage-electrique-rechargeab
Ce collier est malheureusement présent partout : amazon, e-commerce de dressage ou sur les sites de chasseurs. Il est présenté comme « efficace, avec une bonne économie, un style à couleur variée, et des niveaux d’intensité allant jusqu’à parfois 10.
Des sites osent même sortir les mots « ludiques, simples de programmation, et dressage rapide et efficace ».
La fonction de ce collier est donc de lancer des décharges électrifiées au chien quand celui ci aboie. C’est tout. Point !
C’est une douleur immédiate et gratuite, une punition injustifiée.
Ma question aux utilisateurs de ce genre de collier est la suivante : êtes-vous conscients que le chien à vu ses aboiements / vocalises volontairement amplifiés par les éleveurs ?
Soyez conscient, que vous êtes la demande, et eux sont l’offre.

Voici donc le véritable visage du collier électrique :

1) ce n’est pas du matériel d’éducation.

En effet, ce collier est lié au mot « dressage » par les commerces. Et sachez qu’éducation et dressage sont deux mots bien différents ; mais ça, les commerces, ça ne les intéressent pas !
Voici le matériel de base pour une éducation : collier, laisse. C’est tout ! C’est à un professionnel de vous proposer d’autres outils, comme une longe, du matériel d’agilité, un clicker..
Faire soit même le travail d’un professionnel ne donne jamais de bons résultats. Et pourtant, sur les sites de ventes, on peut toujours voir de bons commentaires comme « efficace, mon chien n’aboie plus ».
Et malheureusement, ce sont des commentaires comme celui-ci qui créer de nouveaux achats irréfléchis.

2) c’est souvent une excuse pour ne pas contacter un éducateur canin :

Voici une phrase fondamentale pour le futur du bien être canin :

Prendre rendez-vous auprès d’un éducateur canin ou une éducatrice canine n’est pas une défaite.

L’éducation canine est en apparence simple à exercer. Mais derrière cette façade, se trouvent une infinité de choses à connaître. Entre l’avancée permanente de l’éducation canine et le recule des efforts des maîtres face aux outils de dressage rapide, le métier d’éducateur est là pour effacer ce fossé toujours plus grand.

Un éducateur canin ne vous jugera jamais sur votre incompréhension face aux agissements de votre chien. L’Homme à naturellement tendance à attribuer aux animaux ses propres réactions : cela se nomme l’anthropomorphisme.
Le coût d’une séance d’éducation canine va de 20 à 50 euros selon les professionnels.
Le coût d’un collier électrique va de 50 à plusieurs centaines d’euros.
Ma question est maintenant la suivante : préférez-vous un matériel onéreux et dangereux pour votre chien , ou une a plusieurs séances d’éducation avec un professionnel pour rétablir un bien être entre vous et votre chien ?

3) C’est un matériel dangereux !

Tout d’abord, ce genre de collier à un gros défaut de fabrication : son étanchéité !
Son boité électrique n’est pas totalement étanche : il y à donc un risque pour la santé de votre chien quand il : boit, salive, se lèche, se gratte (accentuant l’érosion du boité) .
Tant de choses faites quotidiennement par le chien. Nous savons tous que l’eau et l’électricité ne font pas bon ménage. Ce n’est pas pour rien qu’on plaçait une éponge humide sur le crâne des condamnés à la chaise électrique !
Combinons ceci à la sensibilité du chien, et des problèmes surgiront comme : un léchage excessif des pattes, de l’auto mutilation, des problèmes de cœur, digestif…
Votre chien mérite t’il de subir cette douleur et d’éventuels problèmes pour l’arrêt de ces aboiements ?

4) Il n’y aura jamais de résultats positifs pour votre chien :

Sans compter les problèmes de santé possibles avec l’utilisation de ce collier, son comportement risque d’être renforcé par la douleur de l’impulsion électrique.
Si ce collier comporte plusieurs niveaux d’intensité, ce n’est pas pour rassurer les maîtres face à une éventuelle douleur, mais plutôt parce que le comportement du chien reviendra toujours par resurgir. Avec le temps, les impulsions du niveau 1 ne suffiront plus pour que le chien stoppent ses aboiements. Il faudra donc opter pour le niveau 2 d’intensité, qui n’aura plus beaucoup d’effets au bout d’un certain temps.
Comprenez-vous maintenant le vice de ce collier ? De plus, cela peut développer une agressivité chez le chien. L’agressivité se définit comme le la rupture du seuil de tolérance du chien envers quelque chose qui lui est désagréable ou douloureux. Si l’on baisse le seuil de tolérance du chien volontairement, on est acteur de son agressivité toujours plus grandissante et incontrôlable.

5) Ce collier est un défouloir pour le maître :

Vous risquez d’être surpris par les choses qui vont suivre, mais elles sont aussi vraies que ma colère contre les utilisateurs de cet instrument merdique.

La télécommande comprise dans le kit d’utilisation est là pour que le maître puisse envoyer des décharges électriques à son chien dès qu’il aboie.. mais pas que.
La colère d’un chien qui n’écoute pas, amène des comportements de violences envers le chien : accentuation du niveau de décharges soudaines pour stopper les aboiements, ou simplement utiliser comme punition. Dans le pire des cas, un maître irresponsable et violent appuiera sur cette télécommande pour punir son chien, comme un défouloir.
Nous connaissons tous des personnes n’aimant pas les animaux. Des coups de pieds et de poings, ça laisse des traces.
Mais une pression sur un bouton.. cela déresponsabilise le maître sur son état de violence envers le chien !
C’est un extrême, mais il est nécessaire d’en parler, car ce genre de violences ce produit tous les jours, sous nos yeux.
Et c’est ainsi que sont tués des centaines de chiens chaque années, car ils se sont retournés contre leurs maîtres violents, jamais assez punis pour leurs actes.

Le collier électrique est dangereux, inefficace et creuse l’incompréhension maître-chien.
C’est un pas en arrière dans le bien être animal, embelli de paillettes et pubs par les commerciaux, toujours plus avides d’argent.

Pour compléter cet article, je vous propose d’aller lire ceci :

https://stealthily.wordpress.com/2013/03/17/les-outils-de-torture-moderne/